Ce merveilleux cerveau

J’ai retrouvé ce court texte de 2007 où je raconte une brève expérience que vous avez pu vivre comme moi : « cherchant trop » la solution d’un problème, c’est en laissant mon cerveau commander directement que cette fameuse solution est venue ..

Exercice de plomberie

Confronté l’autre jour à un problème de montage avec différentes pièces de plomberie, je cherchais à assembler des éléments de raccordement, les manipulant pour mieux comprendre…

Au fil de mes combinaisons et de mes essais, plus j’avançais, plus ma conviction se faisait que le montage était impossible et qu’il devait me manquer une pièce.

Je passe sur le brouillage probable causé par la déception que j’éprouvais à l’idée de devoir différer ce montage et retourner au magasin, déception augmentée par la crainte de ne pas trouver la bonne pièce…

Manipulation empirique dans un domaine où j’ai peu d’expérience. La plomberie suppose de plus une vraie vigilance…

Alors que j’avais quasiment renoncé et qu’au fond je m’étais déjà « fait une raison », j’ai laissé machinalement mes mains courir toutes seules. Ce sont « elles » qui ont trouvé la solution. Autrement dit, c’est alors que j’avais renoncé à trouver que mon cerveau a su presque malgré moi, se libérer de ma déception, voire de mon agacement et trouver la réponse.

Un peu comme s’il avait tout réorganisé à partir des différentes informations enregistrées par mes essais et surtout comme s’il avait su faire le tri entre les bonnes et les mauvaises informations. Ce type d’expérience, nous est évidemment habituel et pourrait se transposer… Je pourrais presque dire que j’ai trouvé par hasard et même que j’ai trouvé…parce que je ne cherchais plus !

Ce merveilleux cerveau

Laisser un commentaire

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :